@

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

nom masculin.  [caractère]. Prononcé « at » en anglais, ou « chez » chez nous, c'est l'arobase, essentiellement utilisé pour séparer le nom de la BAL de celui du serveur dans une adresse électronique, mais il est aussi utilisé dans les forums web pour indiquer qu'on s'adresse à tel ou tel autre participant (« @pseudonyme »).

Son emploi pour la messagerie daterait de 1972, lorsque l'ARPANET transporta des messages électroniques entre des machines (la messagerie ne desservait auparavant que les utilisateurs d'un même ordinateur).

On l'utilise pour abréger « adresse » (une « @ IP » est une « adresse IP »), pour désigner une liste de diffusion (« @fans-linux » ou « fans-linux@ » serait celle des fans de Linux) voire un lieu (@word remplace par exemple, durant certains chats, sur le lieu de travail).

Le signe date du Moyen Âge, durant lequel les scribes inventèrent la ligature qui permettait d'abréger « ad » par fusion du 'a' et du 'd' (la barre de ce dernier étant alors incurvée vers la gauche). Son nom proviendrait de l'ancienne unité espagnole « arrobas » (utilisée dans le commerce des produits liquides (huile, vin) et issue de l'arabe « ar-rub » (« arba » signifie « quatre »), qui valait 11,502 kg, le quart de je ne sais quelle autre ancienne unité.

Le symbole @:

  • précédant un pseudo:
    • sur IRC cela indique que la personne en question est opératrice du canal,
    • dans un article cela révèle à qui la suite de l'article répond.
  • dans un tweet, suivi d'un pseudo, signifie que la suite est une réponse à l'utilisateur ainsi désigné. Le tweet n'apparaîtra qu'à ceux qui suivent à la fois celui qui le publie et le pseudo.

Autres noms : arrobas, arobasque, arobasse, arobace, arrobase, roulé, escargot, a commercial. Dans les annees 60 : « sept-huit » (chez IBM) car ce signe était obtenu en perforant à la fois le 7 et le 8 d'une carte perforée.