Facebook

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

Dr enus.png nom propre masculin.  [Facebook]  [site web]. Nom d'un site web de « réseautage social ».

Pour devenir utilisateur enregistré il faut affirmer être âgé de plus de 13 ans et livrer une adresse de courrier électronique. L'utilisateur y dispose dès lors d'une page web où il peut:

  • se présenter
  • établir liste de ses amis et relations
  • publier des documents, en particulier photos et vidéos
  • annoncer ce qu'il fait ou apprécie
  • déclarer qui peut ou non accéder aux informations ainsi publiées
  • gérer son « mur » (Wall) où ses amis peuvent écrire
  • utiliser (toujours via son seul navigateur) de nombreux logiciels (environ 1/2 million en 2011) donnés pour distrayants, instructifs...
  • tagger (écrire un label et l'associer à un document, par exemple afin de nommer une personne visible sur une photographie)
  • dialoguer avec d'autres utilisateurs (chat et messagerie) de façon directe ou via des salons thématiques, si nécessaire via des passerelles vers d'autres services de messagerie instantanée
  • offrir un cadeau virtuel (facturé en monnaie véritable par Facebook) (service « Gifts »)
  • consulter ou publier des petites annonces (« Marketplace »)
  • poser des questions ou y répondre (« Questions »)
  • gérer un agenda, en particulier d'événements (« Events »)
  • consulter des nouvelles tels qu'annonces d'anniversaires ou d'événements (« News Feed »)
  • éditer son blog (service nommé « Facebook Notes »)
  • « taper virtuellement sur l'épaule » d'un autre utilisateur (« Poke », lire à ce propos poker)

Son pouvoir d'attraction doit beaucoup à son ouverture technique (service « Platform ») qui offre depuis début 2007 à des tiers possibilité de développer (via une API) de petits applicatifs, si nécessaire animés par le site Facebook ou pour partie sur d'autres sites voire équipements (par exemple un smartphone): questionnaire-test (quiz), puzzles...

La publicité est sa principale source de revenus, ce qui en fait un concurrent de Google. Certaines zones thématiques sont gérées par des marques, à titre promotionnel, et Facebook leur facture cela.

Accessible depuis début 2004. Fondé par Mark Zuckerberg et 3 autres étudiants (Harvard).

Il annonçait 300 millions d'utilisateurs fin 2009 et 1 milliard fin 2012. Ce n'est pas facilement vérifiable et la définition même d'« utilisateur » est floue puisque, entre autres, nombre se connectent rarement au service ou sont des lurkers.

Le nom dérive de celui (« facebook ») de l'annuaire d'une promotion qui présente les portraits et courtes biographies des étudiants et des professeurs.

Facebook est régulièrement cible, acteur ou victime des critiques et scandales habituels portant entre autres sur les thèmes non moins connus:

  • gestion des relations publiques
  • politique d'embauche et de rétention des salariés comme des utilisateurs
  • mode d'exploitation d'information livrée par un utilisateur (en particulier quant au respect de la vie privée)
  • coopération avec un élément de l'establishment
  • diffusion d'information données pour illégales ou dangereuses
  • fourniture de moyen à des anonymes aux intentions discutables
  • captation d'informations livrées par l'utilisateur, que le contrat liant l'utilisateur à Facebook autorise l'entreprise à conserver même après le départ de l'autre, à communiquer à des tiers...
  • ...

Un smartphone offre moyen d'employer Facebook, et certaines informations (notifications) peuvent y être expédiées.

Proche de Microsoft, qui est actionnaire depuis 2007 et dont Facebook est la régie publicitaire en ligne. Microsoft hésite peut-être à l'acheter parce que Facebook repose sur du logiciel opensource (le portage vers Windows de Hotmail a été difficile). Facebook installe toutefois en 2011 son nouveau siège près de celui de Google.

Abréviation commune: FB ou f8 (selon le principe sous-jacent à L10N, qui devient rare depuis l'émergence de Facebook f8).

Déformations usuelles: fessebook, facedebouc.

http://www.facebook.com   Le fameux site.

Voir aussi F'd.