barrière

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

nom masculin.  [stockage]  [flux de données]. Une commande communiquée à une unité de stockage voyage dans des tampons et queues, du système d'exploitation aux pilotes concernés puis à l'unité proprement dite. Lors de chaque étape divers composants peuvent mettre leurs mains dans la sauce, par exemple (et souvent lorsque l'unité est un disque dur) en tentant de faire du SSF.

C'est potentiellement dangereux car préserver la cohérence de certains ensembles cohérents de données, par exemple sur un système de fichiers journalisé, implique que certaines commandes soient à coup sûr honorées avant d'autres (c'est un cas d'atomicité).

La façon classique d'assurer cela condamne une part des optimisations puisqu'elle implique de cesser de tenter de lire ou écrire sur le disque, de vider sa queue de commandes en attente en lui intimant l'ordre de l'honorer séance tenante (flush, fonctionnellement équivalent à un sync), d'attendre que ce soit fait, de lui expédier aussi isolément que nécessaire chaque lot de commandes réordonnables de la série délicate (au pis de les expédier une à une) et de flusher chacune d'elles, puis de reprendre le traitement normal.

Certaines unité de stockage nous épargnent ce gâchis en honorant une commande déclarant une barrière, interdisant de réordonner les commandes qui la précèdent, qu'ils respectent.

Le terme complet est « barrière d'écriture ».

Anglais: write barrier ou barrier.