démon

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

nom masculin.  [Unix]. En anglais daemon. Type de programme qui, dans des conditions normales, n'est actif qu'en tâche de fond. Il bricole en coulisses.

Il est actif de façon permanente ou bien, lorsque le service qu'il assure est requis par un autre programme, est automatiquement invoqué (par exemple par inetd). Son fonctionnement ne doit pas être remarqué par l'utilisateur, qui n'interagit pas directement avec lui et le sollicite via un frontal, qui contacte généralement lui-même le démon via un réseau.

Le terme est courant et ancien sous Unix et ce type de programme est appelé service sous Windows.

Sous Unix le nom de l'implantation de référence d'un programme démon, ou de celle qui est la plus ancienne, est souvent constitué de celui du protocole qu'il honore suffixé de la lettre 'd'. Exemple: ftpd.

Un démon peut aussi être l'appellation incorrecte d'un sous-programme placé dans une bibliothèque et appelé par un programme principal, qui est en fait une shlib ou une DLL.

Si le terme anglais signifie bien « « disk and execution monitor » », cela n'est pas son origine. Il est issu du projet MAC (un laboratoire de recherche au MIT). Les daemons sont inspirés d'une explication du second principe de la thermodynamique (dont un corollaire est que le désordre (entropie) d'un système isolé ne peut diminuer) par le physicien Maxwell. Selon ce principe, pour deux gaz A et B de températures différentes (A < B par exemple), stockés dans deux récipients mis côte-à-côte et isolés de l'univers, la différence de température ne pourra pas augmenter. Maxwell illustrait cela en imaginant une porte de communication entre les deux récipients, gardés par des démons. Lorsque des molécules B, plus rapides (plus chaudes), voulaient aller dans le récipient de A, ils laissaient passer. Mais ils bloquaient les molécules plus lentes (plus froides). C'était l'inverse pour le passage dans l'autre sens. C'est ce travail en tâche de fond réalisé par les démons qui ont inspiré les chercheurs pour nommer leurs processus. Le célèbre acronyme sus-cité a été inventé ensuite (référence).

Terme officiel en français (depuis décembre 2009)
Direction.png Voir aussi : supervision, moteur