donnée personnelle

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

locution nominale, féminin.  [société]. Donnée décrivant au moins une caractéristique d'un humain (son nom, celui de la ville où il réside, les sites web qu'il fréquente...)

Le Web offre moyen à ceux qui y publient de collecter donc d'analyser des données personnelles (ce qui est quasi impossible avec les canaux plus anciens tels que la presse et la télévision), car en visitant un site web chacun y laisse des informations, ne serait-ce que pour des raisons d'ordre technique (son adresse IP donc souvent la zone géographique où il se trouve, sa langue principale...). Une forte et croissante proportion des sites les utilisent afin de « personnaliser ». Cela peut mener à des bulles informationnelles et à des auteurs tentant de capter durablement l'attention des utilisateurs afin de les gaver de publicité (en une économie de l'attention), et pour cela de les pister.

Une donnée personnelle est en fait une information, et sa collecte vise souvent à identifier plutôt qu'à obtenir quelques caractéristiques bénignes. La précision relative de chaque type de donnée personnelle ne les distingue guère car une moisson d'informations bénigne forme un faisceau facilitant l'identification: un homme d'environ 40 ans habitant Toulouse et fréquentant beaucoup un site de course automobile et un autre de boxe thaïlandaise... c'est assez précis!). En définitive le terme « information d'identification » serait donc plus adéquat que donnée personnelle... mais est plus inquiétant et plus rare.

L'expression « donnée à caractère personnel » est plus adéquate mais trop longue.

En anglais personal data tout comme personal information sont couramment utilisés, et personally identifying information (abrégé PII) la forme la plus explicite.

Protection

Les dispositions légales prises afin de les protéger (tel que le RGPD) sont en pratique vaines car portent sur des activités difficiles à détecter (profilage) puisqu'il faudrait pouvoir examiner des bases de données privées aisément dissimulables, ou comportant des obligations dont il est possible de s'affranchir en arguant de contraintes d'ordre technique. Les gros acteurs en place, en particulier les géants, les apprécient car elles sont coûteuses à établir donc érigent une barrière supplémentaire face à leurs plus petits concurrents, et parce qu'elles rassurent certains utilisateurs naïfs. Les administrations les adorent car elles justifient leur existence et les tonnes de papiers brassés.