intégration

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

nom féminin. Fait d'incorporer/interconnecter plusieurs systèmes, ce qui forme un ensemble cohérent.

C'est, par exemple, rassembler les constituants d'un programmes en un tout utilisable. En génie logiciel l'intégration désigne généralement le fait de compiler les modules (sens 4) contenus dans au moins une branche d'un projet afin d'en constituer l'exécutable (on s'assure ainsi qu'il est buildable, et on en profite pour le tester, voir intégration continue). C'est la mission de l'intégrateur (sens 2).

L'« intégration » dans un système d'information désigne le fait d'y mettre en place un nouveau système, généralement un logiciel, et d'établir ses relations avec ses autres composants. Cela exige des compétences en administration et, parfois, en développement. C'est le libellé de la mission-type d'une SSII classique, au point que celles qui assurent surtout cela sont appelées « intégrateurs » et les plus massives (important chiffre d'affaires, nombreuses agences et effectifs imposants) « grands intégrateurs ».

On peut aussi parler de l'« intégration multidisciplinaire », consistant à réaliser un ensemble fusionnant des fonctionnalités jusque là distinctes. C'est par exemple le propos du CTI puisqu'il rassemble l'ordinateur (discipline: l'informatique) et le téléphone (télécommunications).

Réaliser une « intégration au niveau du matériel », c'est par exemple installer une extension de mémoire vive ou ajouter un composant à un circuit électronique.

Par ailleurs le « niveau d'intégration », en électronique, est proportionnel au nombre de composants par unité de surface du circuit intégré considéré. Un processeur donné, par exemple, est un circuit intégré qui contient de nombreux composants (en particulier des portes logiques) et a une surface, on peut donc calculer son « niveau d'intégration ».

Voir aussi intégré, abstraction, embarqué, bundle, déploiement.