langage d'assemblage

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

locution nominale, masculin.  [langage]. Langage dans lequel on peut traduire du langage machine afin de le rendre plus intelligible par l'humain.

Les instructions sont celles du processeur, toutefois le code source d'un programme est constitué de mnémoniques plutôt que d'opcodes. C'est beaucoup plus lisible et un assembleur (sens 1) permet d'obtenir la série d'opcodes (le code exécutable) correspondant et un désassembleur traduit dans l'autre sens.

Il s'agit du langage de bas niveau par excellence.

Dans les premiers âges de l'informatique il était le seul langage disponible, puis on l'a jusqu'aux années 2000 réservé à l'écriture de petits programmes et de routines dont la rapidité d'exécution est cruciale, en particulier du firmware, des pilotes et des démos. À présent il est de plus en plus rarement employé car l'architecture d'une unité d'exécution contemporaine (multichœur) rend difficile à un humain d'optimiser un code source en langage d'assemblage (à ce jeu un compilateur est quasi toujours gagnant).

Abréviation : ASM.

Souvent à tort appelé « assembleur ».

Direction.png Voir aussi : instruction