mandataire

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

nom masculin.  [télécoms (matériel)]  [web]. Appliance ou logiciel servant d'intermédiaire entre au moins deux réseaux.

D'ordinaire l'un des réseaux est rapide ou uniquement peuplé d'amis (qui bénéficie de ses services et où se trouvent les clients) et un autre plus lent ou peuplé d'hostiles. Le premier réseau est souvent un LAN et le second l'Internet.

Le mandataire s'interpose entre des réseaux pour au moins un protocole donné (souvent HTTP) afin d'assurer au moins l'une des fonctions suivantes:

  • protection de l'un des réseaux, par exemple en
    • n'autorisant pas de connexion requise à partir d'un autre. Il lui suffit par exemple de ne transférer aucune demande de ce genre.
    • examinant les requêtes ou réponses communiquées par l'un afin de les filtrer ou, si nécessaire et en fonctions de règles, de les rejeter (par exemple afin de bloquer ce qui semble anormal ou de censurer) ou de les transformer
  • gestion d'un cache améliorant les performances ou en réduisant les volumes de données transférées sur un réseau lent ou cher
  • anonymisation
  • journalisation d'éléments du trafic, par exemple des URLs auquel un client demanda accès

Il peut être interposé de façon transparente, donc de sorte que ses clients l'emploient toujours (il est alors dit en coupure), qu'ils en soient ou non désireux voire conscients.

L'action correspondante est le « mandatement » (plutôt que la « proxysation »), mais c'est imprécis car, en pratique, désigne à la fois ce que fait le logiciel en tant que mandataire (lors de ses contacts avec ses clients) comme de mandaté (lors de ses interactions avec d'autres serveurs).

Synonyme proxy, terme anglais souvent employé en français. « Mandataire » est la version française correcte, mais malheureusement personne ne l'utilise.

« Forwarding server » est parfois employé en tant que synonyme.

Voir aussi reverse proxy, firewall.