spam

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

Dr enus.png verbe intransitif (en anglais) ou nom masculin - marque déposée.  [internet]  [spam]  [courrier électronique]  [Usenet]. « Information » que son destinataire ne souhaitait pas recevoir. Du point de vue du destinataire quelqu'un détourne un vecteur de communication, en abuse.

Cette technique est aussi appelée le spamming et est pratiquée par les spammeurs.

En émettre est un bon moyen de recevoir des milliers de réponses sous forme de flames et de causer d'innombrables plaintes aux services concernés.

À l'origine le terme impliquait un envoi en nombre, mais ce n'est plus guère le cas (même un spam isolé... est un spam!).

Le terme n'est pas lié à un canal particulier, on en trouve dans du courriel, des messages instantanés, sur l'Usenet, dans des documents publiés sur le Web (wiki, livre d'or, blog...), dans des SMS...

Dans la plupart des cas un spam recèle une publicité, mais il peut également contenir par exemple:

  • tentative d'escroquerie, en particulier phishing ou scam
  • malware
  • propos hors-sujet (voir troll)
  • information illégale
  • injure et insulte
  • document inintelligible (par exemple rédigé dans une langue étrangère) ou inepte
  • hoax

Sur l'Usenet un spam est dit :

alphabétique
quand il vise tous les groupes de l'Usenet, dans l'ordre lexical de leurs noms.
horizontal
quand il vise de nombreux groupes
vertical
quand il vise un seul groupe mais en l'inondant d'articles.

Acronyme de Shoulder of Pork and hAM (jambon et épaule de porc, c'est une marque de conserves).

Version française proposée : pourriel.

Par extension ce terme désigne parfois une action visant à saturer un vecteur de communication (flood est plus adéquat). Lire à ce propos spammer.

En 2003, un courriel sur deux était un spam publicitaire. En 2009 entre 85% et 98% des courriels expédiés en sont.

Voir aussi spamvertising, spamdexing, UBE, UCE, ham, opt-in, tracking, Lutter contre le spam, bacn.

Scam, mailbomb, flood, spit, astroturfing, linkjack et troll signifient autre chose.

Principe de fonctionnement du spam.

Étymologie

Selon certains l'idée d'utiliser ce terme pour décrire ce phénomène provient d'un sketch des Monty Pythons, loufoques anglais, dans lequel des Vikings installés dans un café répètent ad libitum et ad nauseam « spam, spam, spam » chaque fois qu'ils entendent ce mot.

Il est toutefois possible qu'un autre loufoque d'envergure les inspira car le 10 mars 1944, durant l'émission « Les Français parlent aux Français » (Radio Londres), Pierre Dac chanta sur l'air de «Les Montagnards»:

Halte-là (ter)
Le spam est là
Le spam est là
Halte-là (ter)
Le spam, le spam est là
Le spam est là
Le spam, le spam est là
Le spam, le spam
Est là!