test de Turing

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

locution nominale, masculin.  [intelligence artificielle]. Test conçu par A. Turing afin de déterminer si un ordinateur pense : on organise un dialogue entre un expérimentateur-testeur d'un côté, qui converse sans les voir avec, d'une part, une machine et, d'autre part, un humain. Si l'expérimentateur-testeur ne peut distinguer lequel de ses interlocuteurs est la machine, alors cette dernière pense. Dans une variante du test la machine seule doit se faire passer pour un humain.

Descartes avait, 3 siècles avant, indirectement formulé le principe sous-jacent en écrivant « on peut bien concevoir qu’une machine soit tellement faite qu'elle profère des paroles, et même qu’elle en profère quelques-unes à propos des actions corporelles qui causeront quelque changement en ses organes : comme, si on la touche en quelque endroit, qu’elle demande ce qu’on lui veut dire ; si en un autre, qu’elle crie qu’on lui fait mal, et choses semblables ; mais non pas qu’elle les arrange diversement, pour répondre au sens de tout ce qui se dira en sa présence, ainsi que les hommes les plus hébétés peuvent faire. Et le second est que, bien qu’elles fissent plusieurs choses aussi bien, ou peut-être mieux qu’aucun de nous, elles manqueraient infailliblement en quelques autres, par lesquelles on découvrirait qu’elles n’agiraient pas par connaissance, mais seulement par la disposition de leurs organes. Car, au lieu que la raison est un instrument universel, qui peut servir en toutes sortes de rencontres, ces organes ont besoin de quelque particulière disposition pour chaque action particulière ; d’où vient qu’il est moralement impossible qu’il y en ait assez de divers en une machine pour la faire agir en toutes les occurrences de la vie, de même façon que notre raison nous fait agir. ».

Voir aussi AI-complet.