traffic shaping

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

Dr enus.png locution nominale, masculin.  [réseau]. Gestion du flux de ce qui circule sur un réseau destinée à en tirer le plus grand profit, donc à utiliser au maximum le lien de données, tout en garantissant le respect du caractère urgent de certains paquets.

C'est le principal outil mis au service de la qualité de service réseau.

Il importe par exemple de réduire le délai de transport des paquets relevant de sessions interactives, tandis que les transferts de gros fichiers pourront être considérés comme moins urgents donc ne progresseront que lorsque le lien sera disponible. On pourra définir en ce cas une classe pour les paquets relevant de l'accès au Web (ports TCP 80, 443, 3128, 8080 ...) dont la priorité associée sera plus élevée que celle de FTP (ports TCP 20 et 989). On peut, de la même façon, vouloir gérer les niveaux de priorité de trafic entre des paires d'interfaces réseau données, afin d'exprimer que « ce Monsieur le Directeur veut bien confier au réseau à destination de la machine de sa secrétaire est plus urgent que tout le reste ». En pratique tout cela est compliqué car il faut éviter que les paquets peu prioritaires soient trop longtemps relégués, ce qui exposerait par exemple à des timeouts.

Une interface réseau n'est pas toujours prête à émettre, donc les paquets à émettre s'accumulent peu à peu dans une file d'attente. Des routines (dites de queuing) en classent le contenu sitôt l'interface prête à émettre de façon à privilégier certains types de trafic en émettant au plus vite les paquets en relevant.

La version la plus simple traffic shaping consiste à marquer des paquets par attribution d'un TOS (sens 3) établi en fonction de divers paramètres, par exemple de caractéristiques (telles que le protocole, le port d'origine ou de destination, l'émetteur ou le destinataire ...) ou d'informations tierces (par exemples la date et l'heure).

La forme la plus complète du traffic shaping implique de définir plusieurs classes qui, pour chaque interface réseau, reflètent les importances et urgences relatives de divers types de trafic. On déclarera par exemple, indépendamment ou non du marquage des paquets, que « tel type de trafic l'emporte sur tous les autres mais ne peut jamais employer plus de 90% du débit disponible, tel autre s'octroie au plus 80% du reste ... ».

Dans le cas d'un système générique, par exemple un PC, cela n'est vraiment efficace, donc ne joue, que sur l'egress.

L'ensemble des routines chargées de cela au sein du système d'exploitation est appelé shaper. Une politique de shaping est appelée discipline.