troll

Une définition du Jargon Français.
Aller à : Navigation, rechercher

nom masculin.  [société]  [chat]  [Usenet]. Un troll est, dans un zone de dialogue (par exemple l'Usenet, un forum web, une liste de diffusion...), un sujet (thème de discussion) polémique inutile car mal circonscrit ou relevant de critères subjectifs (par exemple « Un Mac est-il mieux qu'un PC ? », donc une guerre de religion).

C'est également, par extension, un individu qui persiste à lancer et maintenir ce genre de sujet (synonyme: trolleur), donc passe son temps à se moquer des autres.

Pour comprendre ne négligez jamais le pouvoir de la provocation, le plaisir de l'ironie, et la joie du farceur devant sa victime fonçant tête baissée...

Pour le reste il est aisé d'exhiber le caractère trollesque d'une intervention, par exemple en y répondant par un simple hyperlien vers un document (FAQ...) pertinent et sans appel.

Certains affirment parfois qu'un contradicteur est un troll (ou un fanboy) faute de pouvoir lui répondre de façon convaincante. Ils qualifient de troll la critique ou l'accusation gênante, indépendamment de ce qui l'étaye, voire le seul emploi de termes déclarés non politiquement corrects (voir point Godwin).

Le terme provient de l'anglais to troll, technique de pêche consistant à jeter à l'eau puis à remorquer des lignes garnies d'hameçons et d'appâts.

Dans le folklore nordique, les Trolls sont des être affublés de toutes les formes et tailles possibles, l'invariant étant leur caractère effroyable, en faisant au mieux des semeurs de zizanie.

Dans l'ouvrage « Les gnomes » de Wil Huygen/Rien Poortvliet (Albin Michel, 1979), les Trolls sont définis ainsi: « Les régions qu'ils habitent sont la Norvège, la Suède, la Finlande, la Russie, la Sibérie. Ils sont bêtes, primitifs, à la fois crédules et méfiants, d'une laideur répugnante. Ils ont un nez en forme de concombre et une queue. Leur force est redoutable ainsi que leur rapidité. Ils empestent et gardent souvent dans leur maison des caisses pleines d'argent et de bijoux volés, qu'ils caressent des doigts pendant des heures. Taille: plus d'un mètre. Couleur: jaune-brun. Cheveux: noirs et d'une saleté répugnante ». Le sens du mot a glissé, mais, dans certains textes, les Trolls sont invisibles, n'apparaissant que de manière erratique, ce qui les rapprocherait assez des fameux bogues informatiques. Par extension, et en tant que lanceur de zizanie, on peut étendre le sens à « sujet qui fâche ». (D'après Olivier Sotiriades).

Un autre lecteur me signale qu'il faut utiliser de l'acide, du feu ou de la glace pour tuer un troll dans certains jeux de rôle. Je confirme que ces bébêtes sont effectivement coriaces.

Adjectif associé : trollesque.

Direction.png Voir aussi : marcher dedans, nourrir un troll, loi de Godwin, patent troll, théorie du complot.
Att.png Cette définition fait partie de celles qui sont le plus souvent citées et recherchées dans le Jargon. Étonnant ?